Actualités

 

 

À LA UNE

Bourg-en-Bresse : « Mémoires intimes »

Résidence artistique et projet participatif
octobre 2023 – juillet 2024

Démarrage en octobre d’un projet artistique sur le territoire de la ville de Bourg-en-Bresse, en contact étroit avec sa communauté.

Mémoires intimes est le titre d’une quête à travers les souvenirs de ceux qui ont vécu dans ces lieux, et de ceux qui les vivent encore aujourd’hui.

Dans la cour devant un immeuble, un arbre à sa droite, un personnage porte un grand portrait photographique en noir et blanc d'une jeune femme. Le portrait ne laisse apparaître du personnage que les jambes et les mains qui le tiennent.

© Véronique ELLENA, Viviane, 2021

 

Sungkok Art Museum, Seoul : « French Photography Today »

Exposition collective, co-curation Sungkok Art Museum et Emmanuelle de l’Ecotais
30 mai-18 août 2024

L’exposition explore les possibilités infinies de la photographie, oscillant entre le classique et le contemporain, à l’époque où la technologie de pointe interagit activement avec l’art. Plus de 200 ans après la naissance de la photographie en France, le Sungkok Art Museum invite 22 artistes français à examiner les tendances de la scène photographique française et à explorer la photographie en tant qu’art, ainsi que notre perception de celle-ci, basée sur les thèmes traditionnels de la nature, de la nature morte, les humains et les espaces.

Plus d’informations : sungkokmuseum.org

Affiche de l’exposition, French Photography Today, A New Vision of Reality.

 

Musée Paul Dini, Villefrance-sur-Saône : « L’appel du Large »

Exposition collective, dans le cadre de la manifestation Un été contemporain
16 mars 2024 – 22 septembre 2024

À l’occasion de l’exposition » L’appel du Large – Un été contemporain », ma photographie « La falaise d’Étretat « , acquise par le musée en 2013 a été choisie par la photographe Siouzie Albiach pour entrer en résonance avec ses œuvres au  musée Paul Dini de Villefranche-sur-Saône.

L’exposition L’appel du Large présente dix artistes récemment sortis des écoles d’art et de design de la région Auvergne-Rhône-Alpes, tous résidents ou anciens résidents des ateliers de l’association Le Grand Large à Lyon, qui accompagne la professionnalisation des jeunes diplômés. Dix artistes, dix visions du monde et de l’art, dix sensibilités différentes qui invitent à explorer des univers artistiques d’une grande richesse. 

Plus d’informations : musee-paul-dini.com

Étretat, 2009, tirage lambda, d’après un négatif couleur, éd. 1/5, 94x120cm, Coll. du musée municipal Paul-Dini de Villefranche-sur-Saône.

 

Cité du vitrail, Troyes

Parcours permanent

Depuis le 15 Décembre 2022, la Cité du Vitrail de Troyes a ouvert ses portes dans les anciens bâtiments de l’Hôtel-Dieu. On y découvre l’histoire de cet art, de ses débuts jusqu’à aujourd’hui.
Une reproduction du Vitrail du Millénaire de la Cathédrale de Strasbourg, que j’ai crée en 2015 en collaboration avec le maître verrier Pierre-Alain Parot, ainsi qu’une réédition de deux panneaux de verre issus de cette œuvre sont présentées dans la partie permanente du musée.

À découvrir à l’Hôtel-Dieu-le-Comte, 31 Quai des Comtes de Champagne 10000 Troyes
 

Cité du vitrail, Reims

 

 

EXPOSITIONS PASSÉES

Photo Days : « Le ciel, la terre et tout ce qu’ils renferment »
Hommage à Pierre-Alain Parot

Exposition à la Sorbonne Art Gallery, Place du Panthéon, Paris
9 novembre – 3 décembre 2023

Dans le cadre de Photo Days, l’exposition présente un travail autour du vitrail de Strasbourg, réalisé en 2015 avec le maître verrier Pierre-Alain Parot, disparu récemment.


Restituées quasiment en taille réelle, et visibles pour la première fois d’aussi près, les photographies des panneaux dévoilent les détails qui composent le vitrail et permettent de mieux en apprécier l’extrême raffinement et la richesse.

 

Détail de la main du Christ de Memling, dans le Vitrail du Millénaire de la cathédrale de Strasbourg

© Véronique ELLENA, La main du Christ, 2023

 

Musée du Louvre, Danses non humaines : Jérôme Bel, Estelle Zhong Mengual

Dans le cadre du Festival d’Automne 2023
Les 5 – 14 octobre 2023

À travers plusieurs pièces choisies appartenant au répertoire de la danse savante occidentale, les deux curateurs interrogent les différentes stratégies inventées par les chorégraphes pour s’atteler à ce défi, apparemment impossible, de devenir d’autres corps que les nôtres : les végétaux, les animaux, les éléments naturels. Ces danses anciennes, pour la plupart, sont données à voir depuis notre présent : celui de la crise climatique.

Je me réjouis d’avoir accompagné Jérôme Bel et Estelle Zhong Mengual avec mes photographies pour ce projet passionnant qui mêle danse et histoire de l’art.

La danseuse Elisabeth Schwartz danse Danse serpentine (1892) de Loïe Fuller devant la Victoire de Samothrace au Musée du Louvre.

Danses non humaines, photo de Véronique Ellena, mai 2023. La danseuse Elisabeth Schwartz danse Danse serpentine (1892) de Loïe Fuller. En arrière plan, la Victoire de Samothrace au Musée du Louvre.

 

Centre Pompidou, Moviment : « C’est le bouquet ! », Les Treilles

Exposition collective au Centre Pompidou, 12 – 14 juillet 2023

Le Centre Pompidou dédie la majeure partie de cet accrochage de fin de Moviment à la Fondation des Treilles, lieu transdisciplinaire d’exception et « écrin pour la pensée » conçu par Anne Gruner Schlumberger. 

Parmi les artistes les plus représentés, Max Ernst, avec plusieurs tableaux majeurs et son Capricorne, majestueux groupe sculpté, dont un autre exemplaire orne le domaine des Treilles. Par ailleurs, une rétrospective du prix « Résidence de la photographie » des Treilles intègre également l’exposition, aux côtés de pièces du Musée.
 
Les natures mortes des Treilles ont été prises dans le sud de la France sur des surfaces de béton ou de pierre, ou encore en dialogue avec les sculptures présentes à la Fondation. Les aigrettes de Pissenlit ont été collectées dans les jardins et ont été photographiées sur le Capricorne de Max Ernst.
 

Les aigrettes de Pissenlit, série « L’herbier des Treilles », 2012.

 

Musée Réattu, Collection Bachelot, Portraits

Exposition au Musée Réattu à Arles, 1er juillet – 1er octobre 2023

Participation à l’exposition de la Collection Bachelot, Portraits, à partir du samedi 1er juillet 2023 au Musée Réattu à Arles.

À l’occasion des Rencontres d’Arles, une sélection de photographies de la Collection Florence et Damien Bachelot sera exposée au Musée Réattu, qui accueille pour la première fois sur ses murs une collection privée. Les commissaires d’exposition, Françoise Docquiert et Andy Neyrotti, ont sélectionné 120 « Portraits » de photographes historiques et contemporains, pour un voyage passionnant, au cœur du musée, dans l’univers d’un couple de collectionneurs et de ses portraits. L’exposition est présentée dans la séquence « Arles associé » des Rencontres d’Arles, et dans laquelle j’ai la joie de montrer mon travail.«Véronique Ellena reste fidèle à la dialectique première de son travail consistant à établir des passerelles entre le Beau officiel […] et le monde tel qu’il est, sans voyeurisme ni violence. Son but est simplement de traduire, avec toute la bienveillance de son regard, la beauté insoupçonnée de ces personnages […] Mais une telle entreprise ne pouvait se faire, au bout du compte, qu’avec l’adhésion des modèles eux-mêmes, dont l’artiste a aussi réalisé des portraits. Certains, pudiques, se focalisent sur des fragments de corps, comme La main d’Antonio, qui évoque celle d’un cardinal dont l’artiste baise la bague non pas du bout des lèvres, mais du bout de son objectif. Ainsi, dans l’œil de Véronique Ellena, les sans-abris ne sont plus  uniquement des êtres démunis, victimes de l’injustice de notre société. Ils sont des personnages nobles, puissants, dont la vie rappelle parfois celle des saints et des martyrs, au sens presque littéral. »
Andy Neyrotti ~ « Les Invisibles », Extraits du catalogue de l’exposition « Véronique Ellena.
Retrospective », 2018

 

La bague d’Antonio, série « Les Invisibles », Rome, 2011

 

Exposition personnelle « La Caravane passe »

Lac de Cormoranche sur Saône

23 mai – 17 septembre 2023

L’année 2023, pour la Communauté de communes de la Veyle rime avec le vélo. La Voie bleue reliant le Luxembourg à Lyon, le long de la Saône, s’ouvre pour l’été aux cyclistes et le Critérium du Dauphiné s’élancera du village de Cormoranche le 8 juin. La culture, prend-elle aussi, les couleurs du cyclisme avec cette exposition hors les murs grâce au travail réalisé par cette artiste originaire de la région.

« En 1998, Véronique Ellena a choisi le cyclisme comme objet d’étude. Sport de plein air et faisant du paysage grandeur nature son terrain d’élection, il reste encore aujourd’hui, un des rares rendez-vous sportifs à la fois gratuit et accessible à tous. Son travail photographique entrepris autour des Grandes Classiques relève d’une pratique professionnelle sans pour autant adopter les codes du journalisme sportif.

Le point de vue adopté par Véronique Ellena se concentre sur les à-côtés de la course, habituellement négligés pour n’avoir rien d’exceptionnels : l’attente des supporters le long de la route, mais aussi les soins prodigués aux coureurs avant et après l’étape. En se plaçant du point de vue du spectateur lambda, l’artiste retourne l’évènement en partie confisqué par la marchandisation, vers ses premiers afficionados qui, dans l’ombre, en assurent l’ambiance, le succès et la pérennité.

Elle reprend à son compte la dimension humaine de l’épreuve, saisit sur les visages la joie et la douleur, la tension et l’incertitude comme de purs instants dramatiques ». (Claire Jacquet, Extraits du catalogue de l’exposition « Chronique du Dehors Arles », 2000).

« Passage de bidon », série « Les classiques cyclistes », tirage lambda d’après négatif, 5 ex. + 2 EA, 1998

 

Exposition collective Mauvaises herbes!
Centre Photographique d’Île-de-France

12 Février – 23 Avril 2023

Avec les œuvres de Pepe Atocha, Crystal Bennes, Simon Boudvin, Véronique Ellena, María Elvira Escallón, Lia Giraud, Geoffroy Mathieu, Nelly Monnier et Éric Tabuchi, Jürgen Nefzger, Edith Roux, Bruno Serralongue, SMITH et Kristof Vrancken.
Un commissariat de Luce Lebart et Nathalie Giraudeau

Vernissage le 11 février 2023 à 15h Navette gratuite, sur réservation, au départ de Paris, place de la Bastille à 14h15 Réservation navette au 01 70 05 49 80 / contact@cpif.net
Rencontre publique le 18 mars 2023 à 15h Navette gratuite, sur réservation, au départ de Paris, place de la Bastille à 14h15 Réservation navette au 01 70 05 49 80 / contact@cpif.net

 
 

« Cosmos des Ronds-Points », série « Fleurs de bitume », tirage lambda d’après négatif, 5 ex. + 2 EA, 2023

 

Météorologiques, Musée Malraux Le Havre

26 novembre 2022 – 5 mars 2023
Dans le prolongement de l’exposition Le Vent. « Cela qui ne peut être peint », le MuMa présente Météorologiques.

L’exposition, qui emprunte son titre au traité d’Aristote (IVe siècle av. J.C.), présente des peintres, photographes, dessinateurs ou vidéastes dont les œuvres révèlent une sensibilité particulière « au temps qu’il fait ».

S’inscrivant à la suite de « Vent », le nouvel accrochage accorde à la représentation de « l’air en mouvement » une place privilégiée. Mais il s’intéresse plus largement à des météores comme les brouillards, la rosée, la pluie, la gelée blanche, dont les effets déterminent l’impression générale d’une scène ou d’un paysage.
 
Avec les œuvres de Jocelyne Alloucherie, Israel Ariῆo, Geneviève Asse, Francis Auburtin, François Azambourg, Eugène Boudin, Eric Bourret, Samuel Buckman, Marc Corigliano, Henri-Edmond Cross, Raoul Dufy, Véronique Ellena, Othon Friesz, Marcelo Fuentes, Armand Guillaumin, Alexandre Hollan, Anne Jaillette, Jungjin Lee, Alfred-Marie Le Petit, Manuela Marques, Corinne Mercadier, Bernard Moninot, Sarah Moon, Josej Nadj, Jean-Baptiste Née, Françoise Nuñez, Bernard Plossu, François-Auguste Ravier, Auguste Renoir, Jacqueline Salmon, Claire Trotignon, Masao Yamamoto.

Exposition présentée au MuMa Le Havre, 2,Bd Clemenceau, 76600 Le Havre.
 

COLLECTION : 150 photographies de la collection Bachelot

Exposition à la Villa Medicis, Rome.
Du 6 Octobre 2022 au 26 Février 2023.

"Le cycliste tombé", (c) Véronique Ellena

Le cycliste tombé, Véronique Ellena

 

Cargo #2, Les Photographiques de Saint-Nazaire

Parcours photographique dans la ville de Saint-Nazaire (Pays de Loire).
Du 1er Juillet au 16 Octobre 2022.

"La Soucoupe",(c) Véronique Ellena

La Soucoupe, Véronique Ellena 2022

 

Campagne-Première

Parcours d’art champêtre à Revonnas (Auvergne-Rhône-Alpes)
Du 1er au 3 juillet 2022

L’orchidée sauvage, Véronique Ellena 2022

 

Sentir le monde

Exposition collective H2M Espace d’art contemporain, Bourg-en-Bresse 

Du 6 mai au 31 juillet 2022 

Affiche de l’exposition

 

 

Le Vent « Cela qui ne peut être peint »

Exposition collective MuMa, Le Havre

Du 25 juin au 2 octobre 2022

Affiche de l’exposition, © Muma